Quelles aides solliciter pour mes travaux de rénovation énergétique ?

ASTUCES ET CONSEILS
le 07 avril 2021


ici votre image

L’enjeu est grand : sauver la planète en réduisant l’impact environnemental de l’homme. Rappelons que la France a signé l’accord de Paris sur le climat visant à limiter l’élévation des températures à 1,5° à l’horizon 2100. L’Etat multiplie donc les dispositifs d’aides qui poursuivent l’objectif de réduire les dépenses énergétiques. Quelques pistes à explorer pour réduire le coût de vos travaux.


Des primes en faveur de la transition énergétique


Fort du succès du dispositif lancé en 2020, l’Etat a renforcé MaPrimeRénov’ à l’occasion du plan de relance économique en octobre 2020. En 2021 donc, cette aide peut être sollicitée par tous les ménages qui programment des travaux de rénovation énergétique au sein de leur résidence principale. L’aide attribuée sera calculée en fonction des ressources du ménage et du type de travaux réalisés. A titre d’exemple, un couple avec un enfant en province qui gagne moins de 26 170 € par an peut voir sa facture réduite de 8 000 € pour l’installation d’un chauffage solaire, ce à quoi il faut ajouter la prime CEE (certificat d’économie d’énergie), qui peut dépasser 4 000 € dans le cas présent. Car dans le cadre des CEE, les fournisseurs d’énergie proposent des aides pour ce type de travaux à condition qu’ils soient réalisés par un artisan reconnu garant de l’environnement (RGE). Il existe d’autres aides que les conseillers en immobilier du groupe Guy Hoquet pourront vous détailler, à l’image de l’aide « Habiter mieux sérénité » de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), du dispositif Coup de pouce économie d’énergie ou du chèque énergie qui peut subventionner des travaux de rénovation.

Des aides au financement de la rénovation énergétique


Les primes ne suffisent pas toujours à financer un projet de rénovation énergétique. Vous souhaitez procéder à des travaux d’isolation par l’extérieur de votre résidence principale, ou l’équiper d’une pompe à chaleur géothermique ? L’Etat peut vous aider à financer ces travaux coûteux via l’éco-prêt à taux zéro. Vous bénéficiez ainsi d’un prêt qui, comme son nom l’indique, ne supporte aucun taux d’intérêt. Le coût du crédit est nul, et vous pourrez emprunter jusqu’à 30 000 € sur un délai maximum de 15 ans si vous projetez trois des actions éligibles.



Des réductions d’impôt pour rendre les travaux plus accessibles


Lorsque les travaux réalisés concernent l’amélioration de la qualité énergétique d’un logement (principal ou secondaire), le professionnel applique une TVA à taux réduit à 5,5 %. Cette mesure concerne les propriétaires habitants de biens immobiliers, ainsi que les bailleurs, les locataires ou encore les SCI.

Si vous avez acheté à partir de 2019 un bien à rénover au sein d’une des villes labellisées « Cœur de ville », vous pourrez prétendre à la réduction d’impôt Denormandie. Celle-ci atteint 12 % du prix du bien si vous vous engagez à louer pendant 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Parmi les conditions à respecter, les travaux doivent représenter au minimum 25 % du prix d’achat. Et les travaux peuvent concerner une amélioration de la performance énergétique, mais pas seulement. Un assainissement, un agrandissement ou un simple aménagement peut également être intégré dans ces frais.

Chargement…
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de ce site et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins statistiques, de personnalisation des contenus, de partage sur les réseaux sociaux, de contenus de plateformes sociales, de lecture vidéo, de mesure d'audience, de profilage et de publicité ciblée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.
J'accepte